Mon activité actuelle

Après une longue carrière judiciaire, j’exerce actuellement comme médiateur conventionnel et judiciaire, inscrit sur les listes des médiateurs judiciaires des Cours d’appel de Metz et de Nancy.

Par le canal de diverses associations nationales et internationales, je contribue au développement de la médiation judiciaire et conventionnelle, sur le plan national et international, à savoir : 

  • Le groupement européen des magistrats pour la médiation (GEMME), dont je suis administrateur chargé de la communication
  • la section française du GEMME, dont je suis le secrétaire général
  • le Centre indépendant de médiation, d’arbitrage et d’expertise (CIMAE), dont je suis administrateur et webmestre
  • L’association nationale des médiateurs (ANM) dont je suis membre

 

Par ailleurs, soucieux de permettre aux personnes physiques ou morales qui s’adressent au CIMAE de trouver une issue rapide à leurs différends, sans recourir à la voie judiciaire, j’ai adhéré et suis devenu le président de la Chambre arbitrale de Lorraine, un tribunal arbitral qui a passé convention avec le CIMAE et l’association nancéienne LJA, pour organiser une passerelle entre la médiation et l’arbitrage. 

J’entretiens également des liens étroits avec la compagnie des experts judiciaires du ressort de la cour d’appel de Metz pour laquelle j’assure une veille juridique.

Enfin, j’assure la présidence et le fonctionnement de l’association Themis-Home, qui permet aux magistrats français de disposer d’outils de communication électronique indépendants et protégés. 

 
 

Ma carrière judiciaire

J’ai commencé ma carrière judiciaire comme juge généraliste à Lons-le-Saulnier, d’abord comme juge, puis  juge de l’application des peines, vice-président du TGI de Besançon. Parallèlement et au soutien de ces fonctions j’ai créé plusieurs associations notamment une association ayant notamment pour objet de développer le contrôle judiciaire socio-éducatif et de favoriser la réinsertion des détenus, une association d’aide aux victimes, une association pour le développer du travail d’intérêt général,  une autre encore pour l’organisation de chantiers extérieurs pour les condamnés, une autre pour la vie en prison, une autre enfin pour l’aide aux jeunes en difficulté. J’ai aussi participé aux travaux de l’Association nationale des juges de l’application des peines (ANJAP), comme secrétaire général, puis comme président et ai enseigné le droit de l’application des peines à l’Ecole nationale de la magistrature pendant de nombreuses années.

A cette occasion j’ai publié un ouvrage consacré au droit de l’application des peines, chez LITEC

Nommé conseiller à la cour d’appel de Colmar, j’ai notamment présidé la cour d’assises du haut-Rhin. J’ai provoqué la création de l’association nationale des praticiens de la Cour d’assises, qiui a notamment été à l’origine du film qui est désormais projeté aux jurés avant chaque session de cour d’assises. 

Nommé conseiller à la cour d’appel de Metz, puis premier vice-président au tribunal de cette ville, j’ai crée une nouvelle association pour la formation permanente des juristes de la Moselle et une autre pour a promotion du droit communautaire. 

En 2000 j’ai été nommé président du tribunal de grande instance d’Épinal, en 2003 de celui de Metz. Cela a été l’occasion de créer la conférence nationale des président de TGI dont j’ai été le président pendant plusieurs années. 

L’exercice de ces fonctions m’a permis de promouvoir, avec un succès mitigé, les modes amiables de résolution des différends. 

En 2010, mon mandat de président du TGI étant expiré, j’ai regagné la cour d’appel de Metz et y ai successivement présidé la chambre de la famille, puis la chambre commerciale. J’étais alors le référent médiation du ressort de la cour d’appel.

Ma retraite approchant, j’ai suivi la formation de médiateur dispensée par l’IFOMENE à Paris, puis par l’ICN une business School de Nancy.

Devenu médiateur après mon départ à la retraite, j’ai adhéré au Centre indépendant de médiation, d’arbitrage et d’expertise, qui étend son activité sur tout le grand Est. Administrateur de cette association, j’y remplis les fonctions de webmestre.  Je suis inscrit sur les listes de médiateurs des cours d’appel de Metz et de Nancy, ainsi que sur celle du tribunal administratif de Strasbourg