Le paysage de la médiation est devenu complexe et on peut facilement s'(y perdre. Voila quelques notions pour s’y retrouver. On peut distinguer les types ou domaines de médiation (selon la matière du différend) des styles de médiation, selon la technique qu’utilise le médiateur

Les domaines de la médiation

La médiation civile entre particuliers

la médiation commerciale

La médiation familiale

Il s’agit de tous les différends qu’un particulier peut avoir avec un autre particulier, hormis la matière familiale qui fait l’objet de règles particulières : 

litiges de voisinage, de succession, de liquidation de régime matrimonial, de copropriété, d’indivision, de location, des différends contractuels, mise en cause de responsabilité, fixation de dommages et intérêts en réparation, recouvrement de créances, etc

Cette catégorie de médiation s’intéresse aux litiges entre sociétés ou commerçants. Il s’agit du contentieux commercial entre entreprises, mettant en jeu le droit de la concurrence, de la propriété intellectuelle, les différends  au sein de l’entreprise,  entre associés, avec des repreneurs, des fournisseurs, des différends financiers, des relatifs au fonctionnement des sociétés ou d’autres personnes morales.

A noter que dans cette matière il existe un médiateur des entreprises qui propose d’intervenir gratuitement dans les litiges entre entreprises ou entre entreprises et services publics. 

en droit, on ne peut transiger que sur des droits dont on a la libre disposition. Comme on ne peut pas disposer ni de son état-civil, ni de ses enfants, la médiation ne serait pas possible en matière familiale. Le législateur a cependant pris conscience que le dialogue entre époux, entre parents  est essentiel pour la paix sociale et a donc autorisé la médiation familiale dans le cadre d’un divorce ou d’une séparation, et pour tout ce qui concerne l’autorité parentale, les pensions alimentaires, etc. mais à la condition que le juge valide les accords conclus. Elle est même obligatoire lorsque des parents séparés ou divorcés demandent un modification des dispositions décidées par le juge du divorce ou de la séparation. 

La médiation administrative

la médiation du travail​

la médiation de la consommation

Sont des médiations administratives les médiations entre personnes publiques et privées, physiques ou morales, entre une commune, une administration et ses administrés (relatives par exemple à un permis de construire, à des travaux de voirie, à des taxes diverses), entre communes, portant sur des contrats administratifs, entre personnes publiques et sociétés privées (travaux publics, environnement.) Le domaine est très vaste. Le médiateur des entreprises est également compétent en la matière. 

La médiation du travail s’intéresse relatives aux différends individuels  entre employeurs et salariés, relatifs au contrat de travail,  (à l’exception de ceux régis par des dispositions d’ordre public), des conflits entre salariés, entre des salariés et l’encadrement, voire avec  des tiers, les suspicions de harcèlement, de discrimination de toute nature  dans les relations de travail. Les conseils de prud’hommes peuvent prescrire des médiations quand ils sont saisis, quand les parties sont d’accord pour régler leur différend de cette manière. Dans cette matière comme dans toutes les autres, le juge peut toujours ordonner aux parties de rencontrer un médiateur, qui leur expliquera le sens, la portée et l’efficacité de cette mesure. 

La médiation de la consommation – que je ne pratique pas – concerne les litiges entre commerçants et prestataires de services et leurs clients qui élevent un contentieux. Le commerçant a l’obligation légale de proposer un médiateur agréé, qu’il rémunère. Le client n’est jamais obligé de participer à cette médiation et conserve toujours son accès au juge. Il a cependant le plus grand intérêt à l’accepter : il n’a rien à perdre ! 

La médiation institutionnelle

les médiateurs des grandes entreprises

les médiateurs internationaux

De nombreux services publics ont institué des médiateurs publics chargés de recevoir les doléances des bénéficiaires desdits services publics et de tenter de les résoudre à l’amiable. Ainsi, en matière d’énergie, de fourniture d’eau, en matière de communication, du crédit, etc. ILs sont très nombreux et c’est une bonne démarche que de commencer à rechercher si dans la difficulté rencontrée il n’existe pas un médiateur institutionnel chargé de la résoudre

De nombreuses grandes entreprises, conscientes de l’importance de sauvegarder leur image et de ne pas se perdre dans d’interminables litiges judiciaires ont mis en place un médiateur interne, 

Enfin, on entend tous les jours que  des efforts de médiation sont déployés pour tenter de résoudre par la médiation des tensions entre pays, qui parfois dégénèrent en conflits plus ou moins ouverts. Le contexte est certes très différend de celui des médiations entre particuliers, mais les méthodes des médiateurs reposent sur les mêmes principes