Bienvenue ! sur le site de François Staechelé, médiateur

Pourquoi la médiation plutôt qu'un procès ?

Parce que c’est rapide

Parce que c'est un processus totalement confidentiel

Parce que le coût et la durée en sont maîtrisés

Parce que les parties gardent le contrôle de leur affaire

Parce que cela réussit trois fois sur quatre

Une médiation se résout en quelques semaines, voire moins, rarement plus de trois mois. La solution est souvent trouvée en une demi-journée. 

Quand elle est ordonnée par un juge elle dure au maximum 6 mois. 

tout ce qui se dit dans une médiation est secret. La  confidentialité s’impose au médiateur et aux parties, même à l’égard du juge. 

Les parties peuvent la lever d’un commun accord. 

La médiation est un processus totalement libre : les parties peuvent la quitter à tout moment et les frais de médiation, qui sont réduits, sont prévisibles et le plus souvent partagés entre les parties.

au lieu de déléguer leur sort aux juges, les parties gardent le contrôle de leurs affaires. Le médiateur veille à ce que les échanges restent courtois et que chacun puisse s’exprimer et être écouté.

Les parties peuvent inventer des solutions créatives, ce qui est impossible dans un procès. Il n’y a pas de voies de recours, à la durée imprévisible, pas de problèmes d’exécution. Tout à gagner et presque rien à perdre…

Pourquoi me choisir comme médiateur ?

Il est important de choisir un médiateur neutre, impartial et compétent, qui puisse être accepté par les deux parties

Je suis un médiateur expérimenté...

Outre mes 43 ans d'expérience de magistrat, dans de nombreuses fonctions différentes qui m'ont amené à traiter toutes sortes de conflits, j'ai suivi une formation spécifique de médiateur à l'IFOMENE à Paris, à l'ICN de Nancy. Je me forme en outre en permanence en suivant des formations continues et l'actualité législative et jurisprudentielle

... qui travaille activement au sein de structures de médiation...

administrateur du Centre indépendant de médiation, d'arbitrage et d'expertise du Grand Est, (CIMAE) membre de l'association nationale des médiateurs (ANM), je suis aussi chargé de la communication au sein du Groupement européen des magistrats pour la médiation (GEMME) et secrétaire général de la conférence internationale des médiateurs pour la justice (CIMJ).

... suit l'actualité internationale de la médiation en permanence

Pour le compte de tous les médiateurs et du grand public, je diffuse régulièrement une veille sur l'actualité nationale et internationale de la médiation.

et respecte une charte déontologique exigeante

Comme tous les médiateurs affiliés au Centre indépendant de médiation d'arbitrage et d'expertise ou à l'association nationale des médiateurs je respecte une charte qui m'impose des obligations notamment de formation et de respect de principes déontologiques.

Demandez un entretien gratuit !

Un entretien informel vous permettra de savoir si une médiation est adaptée à votre cas, ou s’il vaut mieux préférer un procès ou un arbitrage. 

[contact-form-7 id="510" title="Contact Form 3"]

Où me trouver ?